top of page
Rechercher

TEXTE DE RENÉ PONS 2012

Nous sommes plusieurs, dit Pessoa, et il a raison. Le désir, chez l’artiste, oscille souvent de la litote à l’hyperbole, et à trop raisonner il risque de se rétrécir. C’est pourquoi elle peint, pose avec passion et violence la couleur sur la toile sans avoir peur de l’alea, mais, en même temps, elle découpe, elle dessine, à coups de ciseaux délicats, et a, comme en secret, une tendresse particulière pour l’aquarelle et la gravure nette et précise. Par essence, l’artiste est un Janus qui, à la fois, regarde en avant, tâtonnant dans l’inconnu, et en arrière, loin de toute table rase, où ses prédécesseurs l’encouragent à trouver sa singularité́.


Texte de René Pons Les regard ‘Elles 2012

4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

TEXTE DE STÉPHANE BORDARIER

« Lorsque Catherine Hachon énonce ses raisons de faire de la peinture, elle dit que c’est un langage libre auquel participent le corps tout entier, la respiration, le désir ; elle ajoute que ce langag

TEXTE DE MIKA BIERMANN 2009

Drôle d’occupation que de faire ricocher un caillou ! On cherche longtemps, choisit avec soin un qui a la forme adéquate, seulement pour le jeter ensuite. Plus il est parfait, plus vite on s’en débarr

TEXTE DE MARIELLE BARASCUD 1994

Pâte Epaisseur Opacité Transparence Dans la peinture Dans l'épaisseur de la peinture Dans la couleur Racler Gratter Noms communs, verbes assemblés : un langage? Juste langage pour parler de la peintur

Comments


bottom of page